poser du carrelage sans joint

Le carrelage sans joint est une tendance de plus en plus adoptée dans les projets de rénovation et de construction. Ce type de revêtement offre un rendu visuel épuré et minimaliste, très recherché par les amateurs de design contemporain.

Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur le carrelage sans joint, ses avantages et inconvénients, ainsi que des conseils pour réussir votre installation.

Qu’est-ce que le carrelage sans joint ?

Comme son nom l’indique, le carrelage sans joint est un type de revêtement qui ne nécessite pas l’utilisation de joints entre les carreaux. Cela change du carrelage traditionnel, où les carreaux sont séparés par des joints apportant du contraste et évitant leur contact direct.

Il résulte donc un effet d’unité et de continuité, avec moins de lignes verticales ou horizontales perturbant la vue.

Pourquoi opter pour un carrelage sans joint ?

Choisir un carrelage sans joint présente plusieurs avantages :

  • Esthétique : il offre un aspect épuré et moderne, permettant toutes sortes de créativités en termes de motifs et de couleurs.
  • Entretien : l’absence de joints facilite grandement le nettoyage et limite l’apparition de moisissures et de salissures.
  • Résistance à l’eau : sans joint, il y a moins de risques de fuites d’eau ou de dégradation du revêtement.

Cependant, le carrelage sans joint présente également quelques inconvénients :

  • Installation minutieuse : la pose demande davantage de précision et de patience que pour un carrelage avec joints. Une petite erreur peut entraîner une irrégularité visible.
  • Prix : les carreaux spéciaux permettant ce type de pose peuvent être plus coûteux que des carreaux classiques.
  • Compatibilité : tous les types de carrelages ne sont pas adaptés à cette installation, il convient de bien se renseigner avant de faire son choix.
Lire plus  Lit estrade : comment le choisir ?
carrelage sans joint

Les différentes options de carrelage sans joint

Il existe plusieurs solutions pour obtenir un effet de carrelage sans joint :

  1. Choisir des carreaux rectifiés : Les carreaux rectifiés ont été usinés de manière à avoir des bords parfaitement droits et réguliers. Cela permet de minimiser l’épaisseur du joint entre les carreaux, qui peut ainsi être réduit à moins de 1mm.
  2. Opter pour des panneaux en grès cérame : ces grandes dalles de carrelage permettent de couvrir de larges surfaces sans interruption, donnant l’impression d’un carrelage sans joint. Ils sont particulièrement adaptés pour les sols et grandes pièces de vie.
  3. Utiliser du joint époxy en ton sur ton : alternative pour une illusion de continuité, le choix d’un joint époxy de la même couleur que le carreau permet de rendre les joints quasiment invisibles.
  4. Préparer le support : il est essentiel d’avoir un support bien préparé avant de poser un carrelage sans joint. Le sol ou le mur doit être parfaitement propre, plan et sec pour garantir un résultat optimal.
  5. Respecter les espacements recommandés : certains fabricants prévoient des espacements minimums entre les carreaux pour permettre leur dilatation, notamment due aux variations de température. Il convient donc de se renseigner sur les recommandations spécifiques au carrelage choisi.
  6. Utiliser des croisillons auto-nivelants : ces petits accessoires permettent de maintenir un espace régulier entre chaque carreau lors de la pose, tout en garantissant un alignement parfait.
  7. Soigner la finition : pour un rendu vraiment impeccable, il est important de veiller à ce que les bords des carreaux soient tous parfaitement alignés et que les traces de colle soient nettoyées avant leur séchage.
Lire plus  Les meubles en carton

Publications similaires