ascenseur en panne dans ma copropriété

Les ascenseurs font partie intégrante de la vie quotidienne dans les immeubles d’habitation et sont essentiels au confort des résidents. Parfois, un dysfonctionnement peut survenir malgré l’entretien régulier et les contrôles techniques effectués par les sociétés spécialisées.

Alors, que faire lorsque l’on se retrouve face à une panne d’ascenseur dans sa copropriété ? Voici quelques conseils pour réagir rapidement et efficacement afin que tout rentre dans l’ordre le plus vite possible.

Ne prenez pas de risques ! Laissez l’appareil en l’état

Après avoir constaté que l’ascenseur est en panne, il est important de ne pas tenter de le réparer soi-même ou d’aider une personne coincée à sortir. Ne touchez à aucun élément du mécanisme, même si vous pensez être capable de dépanner l’appareil : vous pourriez provoquer un accident ou aggraver la situation. En somme, gardez vos distances par sécurité et laissez les expert·e·s intervenir :

  1. Informer les autres résidents ou habitants de l’immeuble de la situation en placardant un avis à cet effet sur la porte de l’ascenseur
  2. Avertir les personnes avec des needs spécifiques (personnes âgées, personnes à mobilité réduite) pour qu’elles puissent adapter leur emploi du temps
  3. Adresser un courriel ou un message téléphonique à l’ensemble des copropriétaires, leur expliquant d’éviter temporairement l’usage de l’appareil

Cela étant dit, que faire pour relancer le fonctionnement de l’ascenseur dans les plus brefs délais ?

Lire plus  cabinet conseil finance Twineeds : découvrez les secrets de leur succès

Prenez rapidement contact avec les responsables adéquats

La meilleure solution est de contacter au plus vite :

  • Le numéro d’urgence affiché sur la porte de l’ascenseur : ce numéro vous mettra directement en relation avec une société spécialisée, qui connaît déjà votre appareil et doit agir sans délai, conformément à son contrat.
  • Le syndic que si vous ne trouvez pas le n° d’urgence : sachez que beaucoup de copropriétés doivent surveiller leurs ascenseurs. En cas de panne d’appareil d’un·e· résident·e·, il pourra corridorer entre cette personne et le technicien afin que tout se passe au mieux.

Les actions seront alors engagées de manière fluide et réactive, permettant de limiter le délai d’intervention des professionnel·le·s habilité·e·s en charge du dépannage et du contrôle des ascenseurs.

Suivez l’évolution des opérations de dépannage

Informer et communiquer avec les copropriétaires

Dès que les démarches de contact ont été entreprises, il importe de tenir informés les autres copropriétaires et les résidents concernés par cette situation désagréable. Une communication claire et détaillée des différentes actions menées apporte une valorisation du professionnalisme du syndic et des membres du conseil syndical (ou conseil de coopérative) qui réagissent rapidement à la panne d’ascenseur :

  1. Communiquer sur les démarches entreprises lors de l’appel au service technique et ce qu’il en ressort (nature du problème, modalités d’intervention, etc.)
  2. Indiquer les coordonnées de la personne référente pour le suivi du dossier dans l’immeuble, afin que tout un chacun puisse s’informer auprès d’elle si besoin.
  3. Pensez aussi à envoyer un email ou SMS régulier avec des mises à jour du dépannage, notamment si cela traîne en longueur.
Lire plus  JMMS Immobilier : Réinventer l'Expérience Immobilière avec Innovation et Tradition

Gérer l’incident avec les sociétés spécialisées

Le syndic et/ou le·a· responsable technique au sein de votre copropriété doit rester en contact avec la société spécialisée dans le dépannage des ascenseurs afin de suivre l’évolution des opérations : délai d’intervention, recherche de panne, travaux éventuels…

Dans tous les cas, ne laissez pas la situation perdurer sans agir : insistez pour obtenir des informations précises sur la nature du dysfonctionnement et les solutions envisagées par les technicien·ne·s. Contactez également votre assureur car certaines pannes peuvent être prises en charge par votre contrat multirisque habitation, ou la garantie décennale de l’ascenseur.

Anticipez et prévenez les pannes futures

Pour éviter qu’un tel désagrément ne se reproduise à l’avenir, il est essentiel de veiller à ce que l’entretien et la maintenance de l’appareil soient bien effectués régulièrement. Demandez au syndic :

  • De respecter scrupuleusement les visites périodiques de contrôle et d’entretien recommandées par le constructeur ou l’installateur de l’appareil
  • D’effectuer systématiquement un suivi des interventions, montre en main : assurez-vous que les travaux nécessaires aient été réalisés dans les délais impartis, avec éventuellement des modalités adaptées aux besoins spécifiques liés à l’usage de l’équipement (vizc.reporting).
  • Vérifiez aussi que votre copropriété adhère à un contrat d’entretien et de dépannage. Ce dernier permet au syndicat des copropriétaires de bénéficier d’une assistance rapide et performante en cas de panne d’ascenseur, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

A lire également