norme isolation rt 2020

La réglementation thermique RT 2020 est une nouvelle norme qui devrait entrer en vigueur prochainement en France. Elle vise à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments neufs et à réduire leur impact sur l’environnement. Un des aspects clés de cette réglementation concerne les exigences minimales en matière d’isolation, notamment l’épaisseur d’isolation requise pour les différents éléments du bâti.

Nous passerons en revue les critères à prendre en compte pour choisir la bonne épaisseur d’isolation et atteindre les objectifs fixés par la RT 2020.

Les principes généraux de l’isolation selon la rte 2020

La réglementation thermique RT 2020 s’appuie sur plusieurs grands principes pour encadrer la performance énergétique des constructions neuves :

  • L’approche globale : La RT 2020 privilégie une approche intégrant l’ensemble des caractéristiques du bâti plutôt que de se concentrer sur un élément particulier (par exemple, les parois ou les systèmes de chauffage).
  • Le niveau d’exigence : Les bâtiments doivent être conçus pour consommer moins d’énergie et présenter une performance énergétique optimisée.
  • Les solutions techniques : La RT 2020 encourage l’innovation et la mise en œuvre de solutions techniques adaptées à chaque situation, avec pour objectif d’obtenir des bâtiments intelligents et capables d’autoproduire une partie de leur énergie nécessaire.
Lire plus  Pont à arche : les origines de tels ouvrages

Les critères déterminant l’épaisseur d’isolation requise

Plusieurs paramètres sont pris en compte dans le choix de l’épaisseur d’isolation, notamment :

  1. Le type de construction : Les exigences en matière d’isolation varient selon que l’on construit un bâtiment résidentiel ou tertiaire, ou encore un bâtiment industriel. Les niveaux requis seront également différents selon la destination du bâtiment (habitation, bureaux, commerces…).
  2. La zone climatique : Pour tenir compte des variations climatiques à travers le territoire français, les exigences minimales sont définies en fonction de la zone géographique où se situe la construction.
  3. Les matériaux de construction : L’épaisseur de l’isolation dépend également des caractéristiques des matériaux utilisés dans la construction du bâti, tels que leur résistance thermique et leur inertie.

Les performances minimales :

La réglementation thermique impose des performances minimales à respecter pour chacun des éléments constitutifs du bâtiment (murs, toitures, fenêtres, systèmes de chauffage, etc.).

Ces exigences minimales sont déterminées en fonction des caractéristiques du bâti et permettent d’obtenir un bon niveau général d’isolation.

Tableau des normes épaisseur d’isolation RT2020 :

Matériau isolant utiliséConductivité thermiqueÉpaisseur isolation de toiture combles aménagés pour une performance élevée (R=6)Épaisseur pour l’isolation d’un mur pour une performance élevée (R=5)
Fibre de bois0,049 W/m.K29,4 cm24,5 cm
Liège0,043 W/m.K25,8 cm
Laine de verre0,046 W/m.K27,6 cm20 cm
Laine de roche0,045 W/m.K27 cm22,5 cm
Laine de mouton0,042 W/m.K25,2 cm
Laine de chanvre0,050 W/m.K30 cm
Polystyrène extrudé0,038 W/m.K22,8 cm
Polyuréthane en panneaux0,022 W/m.K13,2 cm11 cm
Ouate de cellulose0,041 W/m.K20,5 cm
Polystyrène0,032 W/m.K16 cm

L’épaisseur d’isolation pour les différents éléments du bâtiment

Pour chaque partie du bâtiment, l’épaisseur d’isolation doit être calculée en tenant compte des critères précédemment évoqués. Voici quelques exemples :

Lire plus  Mur humide : que faire ?

Murs extérieurs :

L’épaisseur de l’isolation des murs extérieurs dépend du type de matériau utilisé (béton, brique, bois…). Les valeurs minimales requises sont généralement comprises entre 14 et 20 cm. L’objectif premier étant d’éviter les ponts thermiques en assurant une continuité à la fois verticale et horizontale de l’isolant posé.

Toitures plates :

Les toitures plates constituent une source importante de déperditions thermiques et doivent donc faire l’objet d’une attention particulière en matière d’isolation pour respecter la RT 2020. Les épaisseurs typiques pour une isolation optimale se situent aux alentours de 18 à 24 cm.

Planchers et dalles :

Soumis à des contraintes mécaniques importantes, les planchers et les dalles nécessitent également une isolation adéquate pour réduire les déperditions énergétiques. Selon les matériaux, les épaisseurs recommandées varient généralement entre 10 et 16 cm.

Isolation intérieure ou extérieure : quelle option choisir ?

L’une des questions clés lors de la conception d’un bâtiment respectant les normes RTE 2020 concerne le choix entre l’isolation thermique par l’intérieur (ITI) et l’isolation thermique par l’extérieur (ITE). Chacune de ces solutions présente des avantages et des inconvénients :

Isolation thermique par l’intérieur (ITI) :

  • Avantages : Moins coûteuse et plus rapide à mettre en œuvre que l’ITE, l’ITI est particulièrement adaptée aux rénovations de bâtiments existants. Elle permet également de conserver l’apparence extérieure du bâti.
  • Inconvénients : Cette méthode peut entraîner une réduction de la surface habitable et présente un risque de ponts thermiques si elle n’est pas correctement réalisée.

Isolation thermique par l’extérieur (ITE) :

  • Avantages : L’ITE permet une meilleure performance énergétique globale grâce à la suppression des ponts thermiques. Elle offre également la possibilité d’isoler sans modifier l’intérieur du bâtiment et de rafraîchir l’esthétique extérieure grâce à un large choix de finitions.
  • Inconvénients : Plus coûteuse et plus longue à mettre en place, elle peut également rencontrer des contraintes architecturales selon le type de bâtiment et nécessite un entretien régulier du revêtement.
Lire plus  Réussir la Pose d'un receveur extra plat sur chape

En définitive, choisir l’épaisseur d’isolation adaptée aux exigences de la rte 2020 implique de prendre en compte des critères variés tels que la zone climatique, les matériaux utilisés et le type de construction. L’équipeusement des différents éléments pourra alors être réalisée efficacement avec une excellente performance énergétique du bâti.

A lire également