Le choix crucial d’un siège de bureau

Catégorie : Meubles de bureau

À la maison comme au bureau, il n’est pas rare de se plaindre d’un mal de dos naissant ou déjà bien installé depuis un moment.

Douleur rongeant particulièrement le corps et l’esprit, capable de jeter au sol le plus vaillant des légionnaires sans aucune forme de sommation, autant dire qu’il faut savoir en prendre soin, et notamment dans ces fréquents moments où il n’est pas naturel de penser au bien-être de son dos.

Vous l’aurez compris, la colonne vertébrale n’est pas à négliger tant elle peut apporter des problèmes par la suite. Et au-delà de choisir un bon lit et un bon canapé dans lequel se lover confortablement, il convient de faire le bon choix en matière de siège de bureau afin de s’éviter de vaines souffrances.

Le bon siège pour une position optimisée

Fauteuil

Détendu au bureau ?

En faisant preuve de considération, un individu bien installé est un travailleur heureux qui ne pâtira pas du temps passé devant son poste de travail.

Et en plus il sera présent, ne cherchant pas à singer une quelconque maladie ou tare physique afin de s’éviter la fatidique épreuve de la chaise.

Le choix du siège va donc être une étape cruciale dans l’aménagement d’un espace de travail ergonomique et bien organisé.

Grandement dépendant de la morphologie de son utilisateur et de la manière dont il l’utilisera, plusieurs réglages peuvent être à dispenser au cas par cas. Tout d’abord, il faut pouvoir aborder une posture dynamique qui permettra une certaine mobilité afin de favoriser la circulation sanguine.
En effet, un bon siège n’est pas celui sur lequel il est possible de passer des heures sans se mouvoir.

Au contraire, le fait de pouvoir étirer de temps à autres les lombaires en se penchant en arrière régulièrement permet de limiter la pression sur les disques intervertébraux souvent trop sollicités en position assise.

L’employé de bureau est avant tout une sorte de sportif en soi, il s’agit d’en prendre soin afin d’éviter désagréments et séances chez le kiné.

Ligne de conduite pour ceux qui veulent être heureux assis

table

Le coin de table n’est pas idéal pour une journée complète

Afin d’optimiser sa position au bureau, voici quelques conseils et lignes de conduite à suivre pour pouvoir s’adonner joyeusement à ses objectifs sans pâtir d’un confort approximatif.

Car le meilleur des sièges de bureau peut provoquer de nombreuses douleurs s’il est mal utilisé.

En clair, la position un peu bancale dont on se satisfera quelques heures ne peut en aucun cas être tolérée pour un poste de travail permanent. D’ailleurs, la médecine de travail n’hésiterait pas à vous faire des remarques désobligeantes pour que vous respectiez un minimum de confort ergonomique pour vos employés.

Avant toute chose : bien régler son siège

Régler l’inclinaison du dossier et la hauteur du siège afin de soutenir au mieux les lombaires et le bassin. La hauteur va permettre de garder une bonne distance entre l’utilisateur et son poste de travail, mais aussi lui éviter de se tordre le cou pour apercevoir une information présente sur le moniteur.

Il faut caler le dos contre le dossier (étonnement) afin de profiter des renfoncements prévus à cet effet sur le siège sans pour autant coller les épaules contre ce dernier.

La bonne distance

Garder une bonne distance entre l’œil et l’écran. Celle-ci doit être supérieure ou égale à 40 cm. Et non, avoir le nez collé à son écran n’est pas une bonne chose, cela demande beaucoup de ressources aux yeux et il n’est donc pas bon de trop les fatiguer. D’autant que la position change en fonction de la distance.

Gérer les encombrants

Bras, jambes et pieds sont autant d’éléments desquels il serait bon de pouvoir se soustraire lorsque l’on est sur un siège, quoique ça pourrait être délicat de pianoter sur un clavier sans ses bras…

Toujours est-il qu’en plus d’être bien assis au fond de son siège, il faut aussi gérer la position de ces fameux bras. Accoudoir ou non, l’idéal est de faire en sorte que les coudes fassent un angle de 90° (il est possible de s’aider de son bureau afin de maintenir ceux-là).
10 centimètres environ doivent séparer les genoux de la table, ces derniers exécutants eux aussi un angle de 90° afin d’avoir les pieds à plat sur le sol quitte à faire appel à un repose-pied.

Voici globalement de quelle manière optimiser l’espace de travail pour vous sentir mieux et ne pas subir des contraintes supplémentaires dues à la douleur. Quitte à travailler, autant le faire dans de bonnes conditions.

Plus de conseils par un spécialiste en sièges de bureau.

Chacun son siège

Dans une société utopique, chacun aurait un siège adapté à ses besoins ainsi qu’à sa morphologie, mais comme ce n’est pas toujours le cas, voyons tout de même les plusieurs types de siège qu’il est possible d’introduire dans ses locaux.

Au-delà d’être des types de sièges spécifiques, ce sont plutôt des variations au niveau des réglages qui vont changer la donne. L’ajout d’accoudoir par exemple va permettre de réduire la fatigue au niveau des épaules tandis que le réglage de la profondeur de l’assise va permettre de s’adapter à toutes les tailles de jambes.

D’une façon classique, les chaises de bureau disposent d’un vérin à gaz qui permet de régler la hauteur. Il est aussi possible d’opter pour un dossier qui va suivre les mouvements afin d’être en contact permanent avec le dos, ou encore de céder à un siège synchrone afin que ça soit le dossier et l’assise qui s’inclinent en fonction du besoin.

Vous l’aurez sans doute compris, le choix d’un bon fauteuil pour le bureau permet de lutter contre les problèmes et maladies du dos, mais aussi contre l’absentéisme. Attention toutefois à ne pas trop bien installer vos employés : il risquerait de se plaire au travail. Ça vous plairait ? Alors dans ce cas, chouchoutez-les avec des fauteuils bien adaptés !

Une réponse à Le choix crucial d’un siège de bureau

  1. dorramiss dit :

    C’est vrai que la mauvaise posture devant le PC durant toute une journée de travail donnera des nausées.
    Vraiment choisir une chaise ou bien une chauffeuse adéquate pour son bureau ou encore pour accueillir ses clients, restera un choix crucial dans l’aménagement du local professionnel.
    Pourvu que les chefs d’entreprises constatent ce malaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *